De la perversion ordinaire à la perversion enfantine

On croyait avoir atteint le fond de la lie humaine avec les œuvres du Marquis de Sade. C’eût été espéré bien vite la sortie du tunnel de l’horreur. Non nous y sommes toujours, et même en plein milieu. Et sans torche électrique.

La loi Taubira sur « le mariage pour tous », promulguée en mai 2013, marque d’une pierre noire le chemin de la perversion ordinaire, celle que les adultes – la plupart par paresse intellectuelle – supportent au quotidien. Beaucoup attendent du futur Président de la République, qui ne sera sans doute pas M. François Hollande, l’abrogation de ce texte inique.

Inique et iconoclaste (iconoclaste : « qui est hostile aux formes héritées du passé, aux traditions, jusqu'à les détruire » dit le dictionnaire Robert). Car il s’agit bien de cela. Dans la discussion de la loi à l’Assemblée nationale ; Mme Taubira avait parlé de « révolution » sociale et culturelle.

Pour entendre cela, il faut se référer à l’idéologie relativiste culturelle qui veut tout usage soit le produit d’une histoire, c’est-à-dire positionné « hic et nunc », ce qui sous-entend que le changement d'un temps comme d’un lieu entraîne l’évolution de l’usage. En réalité, il s’agit bien d’une authentique subversion culturelle visant un changement de civilisation, et ce dans une ambiance sous-jacente, à peine subconsciente, de déchristianisation, dans la continuité logique de certains philosophes du Siècle des Lumières. Et l’idéologie du genre en rajoute une couche.

Or le bruit court que les Studios Walt Disney, sous les pressions des lobbies LGBT américains, se prépareraient à sortir un dessin animé dont la principale héroïne serait homosexuelle : « La reine des neiges » – Saison 2 – sortie prévue en 2018. On sait que les enfants – et parfois aussi leurs parents – aiment particulièrement les dessins animés, les productions « Walt Disney » perçues en la matière comme référence majeure. On mesure donc l’impact que pourrait avoir un tel film sur les jeunes esprits. Cela porte un nom : la perversion enfantine.

Cf. : http://www.citizengo.org/fr/fm/34687-disney-elsa-sera-t-elle-une-princesse-ou-une-lesbienne?tc=fb&tcid=22832566

Et aussi : http://www.slate.fr/story/118767/disney-pret-embrasser-cause-lgbt#xtor=RSS-2

 Posté le lundi 30 mai 2016.